» Système Web pour les Groupes Vocaux et Musicaux

Présentation » Répertoire » A l'écoute

Présentation » Répertoire

Le répertoire d’anaiki tente d’aborder une grande variété de styles et d’époques de la musique basque.


Jean-Marie Guezala, notre chef, recherche, notamment à Eresbil (archives des Compositeurs basques) à Errenteria (Gipuzkoa), des partitions inconnues, oubliées, délaissées ou peu mises en valeur, pour leur redonner vie comme par exemple la très symphonique messe “Euzkel Mezea” de Ruperto Iruarrizaga. 

Il arrange également quelques mélodies très anciennes déterrées des répertoires tels celui de Resurreccion Maria de Azkue.

A sa demande, des compositeurs russes comme Pavel Soutchkov, Alexandre Manotskov, Alexandre Karpov, Yvan Kushnir ou Ludmila Kulikova ont arrangé pour 4 voix d’hommes ou pour choeur d’hommes et orchestre, avec une grande générosité musicale et un amour et un respect de notre culture,  des mélodies que nous interprétons avec une grande joie et un très grand plaisir.

anaiki chante également les plus connus et les plus traditionnels chants du répertoire choral basque.

Jean-Marie Guezala développe, avec l’orchestre du Palais de Tauride de St Petersbourg dirigé par Mikhaïl Golikov, une version à voix égales du “Eusko irudiak” de Jesus Guridi. Cette version a été donnée par anaiki et l’orchestre du Palais de Tauride au Théâtre du Châtelet en septembre 2010, avec le renfort de 7 chanteurs du Coro Easo de St Sébastien. Enfin, Jean-Marie travaille également à amplifier le répertoire  pour chœur d’hommes et orchestre (Ingrat baten maithatzeak, Marcha de San Sebastian, Ürzo lüma) avec l’aide indispensable de Patrick Bélargent, de l’association musicale La Toison d’Art.

En 2012, avec la complicité d’Iñigo Lurgain, albokari, il fait des recherches sur le répertoire de cet instrument aussi ancien qu’étrange qu’est l’alboka. Il découvre que plusieurs mélodies comportent des paroles … de là à imaginer un mariage entre choeur d’hommes et alboka, il n’y a qu’un pas. Ce pas a été franchi grâce au travail et à l’expertise d’Alexander Manotskov, musicien, compositeur spécialiste des albogues qui a réalisé pour nous deux arrangements magnifiques : Rau, rau, rau et Martxa baten lehen notak qu’ils chantent pour la première fois en public au festival de l’abbaye de Sylvanès en 2012 puis pour leurs 25 ans à Saint Jean de Luz avec un accueil du public dont nous nous souviendrons longtemps !


Anaiki chante Eusko Irudiak au Conservatoire à rayonnement régional de Paris 16:40 Anaiki chante Eusko...

2 commentaires

christian donibane - le 02/02/15 à 20h13

bravos Merci Mélichquer j adore et ne me lasse d écouté nicolas doze ,que j ai rencontré a Gournay un peux avant noel 2014 encore encore christian 77340

henriette la basquaise - le 18/02/14 à 19h06

emouvant magnifique j ecoute ceci pas loin de vous puisque j habite draveil91210 continue grand bravo