» Système Web pour les Groupes Vocaux et Musicaux

Présentation » Direction musicale

Jean-Marie Guezala Jean-Marie Guezala

Jean-Marie Guezala, chef de choeur

Né à Paris le 17 novembre 1966 d’un père natif de Lezo (province du Guipúzcoa) petit village portuaire à 9 km de Donosti (Saint Sébastien) et d’une mère de Coarraze (Béarn), il grandit à Paris où, dès l’âge de 7 ans, il entre au Conservatoire de Paris (75020). Il y poursuivra ses études de musique pendant 10 ans dont 7 en piano puis par 2 ans d’orgue avec Jacqueline Bernard.


La famille tient une place prépondérante dans sa formation musicale. En effet, sa mère chantait comme soprano soliste au grand chœur Basco-Béarnais de Paris et son père, Polentzi, depuis l’âge de 6 ans, jouait du Txistu (flûte basque à trois trous, l’instrument national basque par excellence). Celui-ci, semi-professionnel, atteignit rapidement une virtuosité qui lui permit de remporter plusieurs prix internationaux d’instrumentistes et de se présenter sur des grandes scènes prestigieuses de par le monde, ce qui lui valut d’être appelé « l’Ambassadeur de la Culture Basque ». Jean-Marie, accoutumé aux coulisses des théâtres dans lesquels se produisait son père, s’y produisit lui-même dès l’âge de 10 ans comme danseur ou musicien lors de représentations données par les chœurs et ballets ETORKI dirigés par Philippe Oyhamburu. La scène devint très vite pour lui non seulement un lieu réellement connu, mais également et surtout un attrait et un outil essentiel à sa passion de faire connaître, transmettre et développer la culture basque.  Le puissant attrait qu’il avait pour celle-ci, il le devait bien entendu à ses parents mais également à ses tantes qui l’accueillaient durant les vacances à Lezo. Là, il y apprit l’Euskara à l’Ikastola du village, la langue basque, qui ouvre l’accès profond et véritable à cette culture. Et comme toute la famille était de près ou de loin artiste, la culture musicale basque s’est peu à peu profondément ancrée en lui.


Dès l’âge de 16 ans, il remonte à Paris, avec son frère, une troupe de danses traditionnelles basques sur Paris, qui se développera durant 12 ans. Comprenant jusqu’à 40 danseuses et danseurs, et ayant entre autres musiciens son prestigieux père, la troupe s’est distinguée dans plus d’un Festival et notamment au Festival International de Llangollen (Pays de Galles).


C’est à la Maison Basque de Paris, en 1988, que Jean-Marie Guezala intègre le chœur d’hommes anaiki, alors dirigé par l’Aumônier des Basques de Paris. Deux ans plus tard, ce dernier étant muté aux Etats-Unis, la direction lui en est confiée. Depuis, le travail effectué porte ses fruits et les reconnaissances des autorités en la matière sont nombreuses. Trois CD sont à l’actif du chœur.


Il collabore activement à divers projets avec des chœurs basques de grand renom tel que le grand Coro Easo de San Sebastian dont il est fait membre d’honneur, et travaille chaque année avec des formations professionnelles russes prestigieuses (Chœur Sirine de Moscou, Chœur La Capella du Musée du Kremlin de Moscou, Chœur du Patriarcat Russe en plusieurs occasions, Les Voix de la Néva et le Chœur de l’Opéra d’Etat Moussorgski de Saint Petersbourg) grâce au concours de Patrick Belargent de l’association musicale La Toison d’Art.


En 1994 et jusqu’en 2002, le chœur mixte HEGOA lui demande d’assurer sa direction musicale : formé d’un noyau de basques vivant à Paris, le choeur a compté jusqu’à 84 chanteurs. C’est un répertoire musical et une technique encore plus vaste qui lui est alors donné d’aborder.

En 1996, il prend des cours de technique vocale durant un an avec la cantatrice Anne-Julia Audrey.

En l’an 2000, il complète sa formation de direction de chœur au conservatoire Maurice Ravel de Paris.

En 2001, il participe à la création de l’association Dringilindron qui donnera naissance à l’ensemble vocal AIZKOA dont il assurera la direction musicale jusqu’en 2009.


Parallèlement, il sera vice-président de Pariseko Eskual Etxea – La Maison Basque de Paris, jusqu’en 2003.


Enfin, professionnellement, il fut régisseur de la Salle Gaveau, puis responsable de l’animation de la Maison des Associations de la Ville de Paris et, depuis 1997, il est nommé directeur du Centre Culturel Jean Verdier puis de l’Espace Jemmapes à Paris.

Jean-Marie Guezala Jean-Marie Guezala
Chef1 Chef1
Chef2 Chef2
Chef8 Chef8
Chef9 Chef9